À la Une

Le casque BOA ? Qu’est-ce que c’est ?

Connaissez-vous les bienfaits de ce casque ? Il diffuse simultanément un son d’une fréquence différente dans chaque oreille afin de permettre au cerveau de descendre sa fréquence à 7 Hertz, soit l’onde thêta qui est celle de la méditation.

Olivia Boa, sa créatrice, entame des recherches pour soulager les crises d’épilepsie de son fils de 9mois. Avec l’aide d’une amie musicienne, elle développe les premières puces musicales de ce qui deviendra la casque Boa en 2013. Les effets ont été immédiats sur son fils : après 45 secondes, ses crises d’épilepsie s’arrêtent sans avoir utilisé de médicaments.

Même s’il s’agissait d’apaiser les crises d’épilepsie de son fils au départ, le casque boa a une utilité pour toute personne désireuse de travailler son potentiel endogène, ses perceptions et la gestion de son stress.

Pour qui ?

  • Personnes qui ont du mal à s’endormir
  • Personnes soumises au stress
  • Etudiants qui souhaitent de l’aide pour la mémorisation
  • Personnes sujettes aux dépressions
  • Les sportifs de haut niveau pour gérer les entrainements intenses, la récupération et intégrer les informations techniques
  • Les artistes, écrivains et personnes qui cherchent l’inspiration

Nous l’avons testé pour vous !

Evelyne, notre pro des massages, a testé les différentes puces proposées !

Comment s’utilise-t-il ?

Il est très simple d’utilisation : bouton on/off et le volume à régler. Ensuite il faut juste insérer la carte mémoire qu’on a choisie. Moi personnellement, c’est l’entérique, celui qui joue sur les émotions, qui a le plus fonctionné.

Est-ce de la musique ou des sons ?

Mélange de sons et de musique et des fois de messages subliminaux.

Est-ce agréable ?

Certains sons peuvent être déroutants ou agaçants. Ça dépend des personnes, on peut être plus réceptif à un son plutôt qu’à un autre.  Par exemple, je crois être la seule à avoir été agacée par le programme relaxation : le rythme, les sons, la musique m’énervaient alors que pour d’autres personnes c’est très relaxant.

Combien de puces y-a-t-il ?

5, je les ai toutes testées. L’entérique joue sur nos émotions enfouies, l’hypnotic aide à la perte de poids, la puce deep permet de s’endormir plus facilement, la puce power permet d’être plus concentré et facilite la mémorisation et la puce serenity aide à atteindre un état de relaxation intense.

As-tu ressenti les effets avancés ?

La puce entérique est celle qui a le plus fonctionné pour moi, elle apaise beaucoup, tu te sens en paix avec toi-même. Celle qui aide à contrôler la faim, ça marche ! J’avais envie de glace et je savais que j’en avais dans mon congélateur et après avoir écouté la puce, je n’ai plus eu envie d’en manger. Avec le programme qui aide à étudier aussi, on sent effectivement son acuité s’éveiller.

Combien de fois faut-il l’utiliser pour en voir les effets ?

C’est un peu selon les besoins… Une séance c’est entre 5 et 7 minutes donc une ou deux fois par jour c’est bien.  C’est un peu comme avec un médicament… Tu n’es pas guéri en prenant le premier, il en faut plusieurs. Ici, c’est un peu le même principe : tu sens déjà les effets après un jour mais encore plus après plusieurs jours.

On vous propose de tester le casque et ses bienfaits et de nous dire ce que vous en pensez !

 

À la Une

Masque, gommage, comment choisir ? Comment les appliquer ?

Partie incontournable de votre routine beauté, gommages et masques permettent de régénérer votre peau et de lui donner un teint lisse et éclatant. Mais il est parfois difficile de s’y retrouver entre gommages, masques et les différentes sortes qui existent… Tentons d’y voir plus clair !

Règle d’or !

Il y a une règle : ne jamais faire un gommage s’en faire suivre avec un masque ! A l’inverse, vous pouvez faire un masque sans gommage mais ce sera moins utile puisque le gommage va permettre au masque de mieux s’imprégner et de faire son effet. Donc en règle générale, il vaut toujours mieux faire les deux et dans ce sens : gommage puis masque !

Quels types de gommage/masque pour quels types de peau ?

Au niveau des différentes sortes de gommages, la gamme Thalgo que nous utilisons en institut, propose trois gommages mécaniques à grain selon votre type de peau : le gommage fraîcheur pour les peaux mixtes, le gommage douceur pour les peaux sensibles et la crème resurfaçante pour gommer les rides.

Pour les masques, c’est le même principe, les choix se font en fonction du type de peau : le masque nutrition intense répare et calme les peaux sensibles, le masque hydratation repulpe et énergise les peaux normales alors que le masque hyaluronique comble et lisse les peaux ridées.

Conseils d’application

Gommage :

Sur une peau propre et humide, répartir plusieurs noisettes sur le visage en évitant le contour des yeux, des lèvres et des narines. Masser en effectuant des mouvements circulaires. Rincer à l’eau en fermant bien les yeux puis sécher en tamponnant délicatement avec un essuie.

Masque :

Le masque s’applique en couche régulière sur tout le visage. Il faut laisser poser 10min et puis rincer abondamment. N’oubliez pas d’hydrater votre peau avec votre crème de jour par la suite.

Au niveau de la périodicité, il est conseillé de faire cette routine beauté une à deux fois par semaine.

Si vous ne connaissez pas votre type de peau, nos esthéticiennes peuvent vous aider en institut avec un bilan de peau gratuit !

À la Une

Comment réussir son maquillage de fête ?

Le secret d’un bon maquillage c’est d’avoir un bon teint. On connaît toutes cette crainte d’être orange et d’attirer le regard mais… pas pour les bonnes raisons ! Nous vous donnons quelques astuces simples et efficaces pour éviter ce résultat :

 

  1. Appliquez un correcteur sur les paupières, les cernes, les boutons et les rougeurs.
  2. Testez différentes teintes au niveau du lobe de l’oreille et pas en milieu du visage.
  3. Choisissez au maximum une teinte au-dessus du teint naturel.
  4. N’oubliez pas de mettre du fond de teint au niveau du coup et des oreilles.
  5. Appliquez le fond de teint vers l’extérieur et vers le haut.
  6. Passez avec une poudre libre après le fond de teint qui est souvent gras. La poudre va permettre de fixer le fond de teint et de ne pas reluire. Tapotez en petits cercles, ne jamais frotter.
  7. Repassez avec une poudre soleil à la fin du make-up, pailleté et bronzé si vous voulez être plus lumineuse pour les fêtes.

 

Une fois le teint réussi, la petite touche en plus pour votre maquillage de fête, c’est le maquillage de vos paupières !

79811271_2466322606954017_7144671259308064768_n

  1. Commencez par une base claire et revenez avec une couleur plus foncée vers l’extérieur de l’oeil.
  2. N’oubliez pas de bien fondre les couleurs ensemble pour ne pas avoir la démarcation. Pour fondre, utilisez un pinceau rond, le plat va étaler les couleurs. Ainsi, vous pouvez jouer avec deux couleurs et plus.
  3. Tirez bien les paupières sinon vous ferez des paquets.

* Astuce *

Pour savoir si le fard à paupières ne dépasse pas, prenez un pinceau et mettez-le au niveau de l’aile du nez et bloquez-le au coin externe de l’oeil. Le maquillage doit se terminer à la queue du sourcil.

 

delineador-de-ojos.jpg

Terminez vos yeux de biche en mettant un peu d’eye liner ou de crayon !

  1. Prenez un pinceau biseauté.
  2. Appliquez à ras des cils en commençant par l’extérieur.
  3. Commencez de l’extérieur vers l’intérieur et retournez le pinceau quand vous arrivez à la fin de votre ligne.
  4. Attention, ne terminez pas dans le coin de l’oeil sinon ça ferme le regard.

* Astuce *

Si vous voulez mettre l’intention en dessous de l’oeil, vous pouvez reprendre les couleurs mises sur la paupière en dessous de l’oeil ou bien faire un trait d’eye liner au 3/4 mais jamais au complet.

 

 

 

À la Une

On a testé pour vous l’aquabike !

L’aquabike pour sculpter votre corps… Ce n’est pas une rumeur ! Contrairement à un cours de spinning en vélo qui va vous faire essentiellement travailler les jambes, l’aquabike, lui, muscle le corps dans son entièreté. Vous serez surpris par la variété des exercices qui s’axent sur les bras et les abdominaux autant que sur les cuisses !

received_456619901628001.jpeg

Faire de l’aquabike en hiver ? N’ayez plus peur, c’est possible ! Six membres de l’équipe l’ont prouvé en mouillant le maillot un matin glacial de novembre. Malgré la réticence des débuts, nous avons tous été agréablement surpris : la température de l’eau à 28 degrés nous a bien vite réconforté. Après cinq minutes d’échauffement, non seulement nous oublions que nous sommes en novembre, mais nous avons même chaud ! Les joues deviennent pourpres, les vitres s’embuent et Kristelle abandonne même le haut de sa combinaison ! « Je ne sais pas pourquoi j’avais ce stéréotype de croire que l’aquabike et l’aquagym étaient des sports pour personnes plus âgées… Je ne me doutais pas que c’était aussi physique et que ça travaillait tant de muscles différents ! » s’étonne Gaëlle.

received_977854929259334.jpeg

Position danseuse, position intermédiaire et hop on fait des moulinets dans l’eau avec les poids ! Notre coach du jour, Antoine, nous motive et nous encourage à ne pas lâcher et heureusement !  Il n’y a pas de résistance sur le vélo puisque celle-ci est effectuée par l’eau. La résistance de l’eau étant 12 fois plus élevée que celle de l’air, vous travaillez beaucoup plus et ce, sans vous en rendre compte ! Pourtant, les cours sont ouverts à tous, il n’y a pas de niveaux :  « Chacun travaille à son rythme. Les exercices sont les mêmes pour tout le monde mais chacun choisi l’intensité de travail par rapport à ses propres capacités. Si je vois que quelqu’un a des difficultés, je lui dit de ralentir la cadence pour cette série d’exercices et de reprendre pour la série d’après. C’est pour ça que les cours sont accessibles à tous  » confirme Antoine.

received_2457244707849983

Au niveau des équipements, il n’y a pas spécialement besoin de combinaison de nageur, par contre, des chaussons peuvent être utiles :  « On a tellement mal en travaillant nos muscles qu’on ne pense pas à nos pieds » relève Marie, « pour un cours ça va, mais pour des cours réguliers, il vaut quand même mieux avoir des chaussons ».  A la fin du cours, hop à la douche ! Nous avons débriefé tous ensemble, les uns prenant une douche, les autres se séchant les cheveux et se remaquillant devant les grands miroirs des vestiaires. Quel chouette moment en équipe ! En tout cas, Gaëlle et Laura sont convaincues, elles pensent même à s’inscrire au cours pour des sessions régulières.

Vous hésitez encore ?

* Une séance d’aquabike c’est 400 à 600 calories brûlées.

* Sur les six membres de l’équipe, personne n’a eu de courbatures, c’est l’avantage de se muscler dans l’eau.

* Vous gommez la cellulite grâce à l’hydro-massage qui a un effet drainant et circulatoire et permet ainsi d’améliorer l’aspect de la peau et la circulation du sang.

Et tout ça sur des musiques entraînantes, avec des exercices variés et un coach surmotivé !

 

Plus d’informations sur nos cours

 

À la Une

On a testé pour vous l’épilation définitive à l’électrolyse !

           Moins connue que les autres techniques, l’épilation définitive à l’électrolyse est pourtant la plus ancienne des méthodes et surtout, la plus efficace. L’épilation au laser ou à la lumière pulsée sont en réalité semi-définitives alors que l’électrolyse élimine le poil définitivement. En quoi consiste-elle ? C’est une petite décharge électrique envoyée à l’aide d’un filament dans le bulbe du poil pour ainsi empêcher sa repousse. 

         72322054_526872361423065_8985348638687363072_n.jpg

Amandine, notre responsable des ressources humaines, a testé la méthode ! 

Commençons par la question que tout le monde se pose… ça fait mal ?

Non ça ne fait pas mal, on pourrait limite s’endormir. Mais ça peut être dérangeant à certains moments… Par exemple, quand on retire le poil qui n’a pas reçu suffisamment de courant.

Nous voilà rassurées… Combien de séances as-tu faites jusqu’à présent ?

Une séance de 20 minutes pour aisselles il y a quelques jours. Marie m’a déjà retiré beaucoup de poils en une fois, donc suite au prochain épisode !

Observes-tu déjà un résultat ?

Là ça fait une semaine et j’ai déjà la sensation d’avoir moins de poils. Ça repousse mais plus doucement et puis, je n’ai fait qu’une séance ! Par contre, je remarque que je transpire beaucoup moins. On m’avait avertie de cet effet-là mais je ne m’attendais pas à ce que ça se ressente si rapidement. 

Combien de séances conseille-t-on ?

Dans les deux premières semaines, il est conseillé de venir faire une séance par semaine. Après cela, les séances peuvent être plus espacées. Mais c’est un peu au cas par cas je pense, donc il faut voir avec son esthéticienne au fur et à mesure. 

As-tu déjà testé d’autres méthodes d’épilation ?

Oui l’épilateur électrique pendant un moment et … c’est une véritable torture ! J’ai également testé l’épilation à la cire en institut et aussi les bandes de cire vendues en supermarché.

Et quelle méthode préfères-tu ?

Je préfère faire à la cire en institut parce qu’il n’y a pas de poils incarnés, le temps de repousse est plus long, ça ne plaque pas après et en plus je bénéficie des conseils de l’esthéticienne. Sinon l’électrolyse n’est pas mal non plus… ça prend plus de temps mais si c’est pour ne plus avoir de poil après, alors ça vaut le coup ! 

Pourquoi avoir choisi de tester l’épilation à l’électrolyse plutôt que d’autres techniques ?

J’ai entendu des mauvais avis sur l’épilation au laser… Notamment que ça repoussait ! Alors que sur l’épilation à l’électrolyse, je n’ai que des bons échos. Il y aussi le fait d’être bien informée qui joue… ça m’a donné envie de passer le cap ! 

IMG_20191015_123404

Est-ce qu’il faut se raser avant ou laisser pousser comme pour l’épilation à la cire ?

Je m’étais épilée 10 jours auparavant mais oui il faut que le poil ait repoussé. Marie m’a expliqué que le poil doit être dans sa phase de naissance pour se retirer plus facilement. Un poil plus ancien tombe et a tendance à repousser. Et puis si on est célibataire, autant en profiter pour laisser pousser. (rire)

Y-a-t-il des précautions particulières à prendre à la suite de l’épilation à l’électrolyse ?

Rien de très particulier. L’esthéticienne passe une lotion fraîche et conseille de bien hydrater sa peau dans les jours qui suivent. Je n’ai pas eu d’effets secondaires en tout cas, ni démangeaison ni de douleur par la suite.

Tu as fait les aisselles mais peut-on faire toutes les zones du corps ?

Oui bien sûr sinon quelle serait l’utilité ?! J’aimerais bien essayer de faire la lèvre supérieure… 

Et au niveau du prix ? Est-ce que c’est abordable ?

Je vais parler pour les prix de chez Coralyne puisque c’est l’institut où j’ai testé l’épilationLa première séance d’information est gratuite et je trouve ça important de pouvoir s’informer sans engagement. Au niveau des prix, ce n’est pas par zone, c’est au niveau de la durée de la séance. Pour 30 min, c’est 90 euros ; pour 60 min : 180 euros et 90 min : 250 euros. Plus la zone à traiter est grande plus il faut du temps et donc ça coûte plus cher. Il y a aussi des forfaits pour avoir des réductions sur plusieurs séances. Je crois que par rapport aux autre types d’épilations définitives, c’est assez raisonnable.

Coralyne Logo valideě_Page_1

Conseillerais-tu cette méthode d’épilation à d’autres personnes  ?

Oui… Elle a l’air efficace, elle ne fait pas mal et elle ne demande pas de préparation particulière. Pour les personnes qui sont gênées par leurs poils ou celles qui veulent faire des économies de cire, de rasoirs et de soins, c’est vraiment une technique pratique !

 

Plus d’information et prise de rendez-vous à l’institut Coralyne au 0471 46 46 30 ou par mail : info@coralyne.be 

 

 

 

À la Une

Comment ôter du vernis semi-permanent sans abîmer vos ongles ?

Le vernis semi-permanent est fait pour durer… Donc, pour le retirer, c’est un tout petit peu plus compliqué que d’enlever un vernis classique. Attention de ne pas gratter sans avoir au préalable fait ramollir le vernis avec de l’acétone car vous risquer d’abimer vos ongles naturels !

De quoi avez-vous besoin pour la dépose de votre vernis semi-permanent

  • Un bloc polissoir (bloc blanc)
  • De l’acétone pure ou un dissolvant contenant de l’acétone
  • Un repousse cuticules
  • D’une lime à gros grains (100/180)
  • Si vous optez pour la méthode de trempage :
    • Deux bols en verre ou autres matières que du plastic (celui-ci ne résisterait pas à l’acétone)
  • Si vous optez pour la méthode en papillotes :
    • Des cotons d’ouate
    • Des feuilles d’aluminum coupées à dimension

 

Etape 1 : On enlève le « Top it off »

Passez délicatement la lime (côté grains 100) pour retirer la couche de « top it off » (dernière couche qui protège la couleurs et donne de la brillance à celle-ci).

En retirant cette couche brillante, l’acétone ou le dissolvant pénètre mieux dans le vernis et facilite son décollement

Etape 2 : On ramollit le vernis en faisant des papillotes ou on fait tremper 

Confectionner vos 10 papillotes en découpant des bandes d’aluminium d’environs 10cm/6 cm. Préparez 10 cotons.

Imbibez généreusement un coton de dissolvant ou d’acétone et déposez-le sur votre ongle. Enroulez le bout de doigt et coton dans l’aluminium pour former une papillote et répétez l’opération pour chacun de vos doigts.

Si vous optez pour le bain d’acétone, versez suffisamment de produit pour que vos ongles soient complètement immergés … faites tremper.

Etape 3 : De la patience

En général, le temps de pose des papillotes ou du bain varie entre 10 et 15 minutes mais vous pouvez adapter en fonction de l’état de ramollissement obtenu après ce laps de temps.

Etape 4 : On enlève la couche de vernis semi-permanent

A l’aide du votre repousse cuticules, retirez le vernis en le grattant délicatement. Si il reste des traces de vernis pas besoin de refaire tout le procédé de papillotes ou de refaire tremper, vous en viendrez à bout à l’étape suivante.

Etape 5 : Les finitions 

Pour uniformiser les ongles et retirer les derniers morceaux de vernis polissez les ongles avec le bloc polissoir (bloc blanc).

Et pour finir, vous pouvez appliquer une huile nourrissante (amande douce) sur vos ongles ou mettre votre crème pour les mains. Cela va nourrir ceux-ci et les protéger.

 

 

À la Une

Plus d’Aquabike, plus de muscles, moins d’arthrose !

 

Une étude à démontrer que le manque de cartilage serait lié à une insuffisance musculaire. L’arthrose étant le résultat de l’usure du cartilage, et que les femmes sont moins musclées, elles sont donc plus sujettes à être atteinte d’arthrose.

En effet, faire de l’aquabike renforce la masse musculaire tout en galbant la silhouette. Il n’est pas question d’avoir une musculature masculine pour préserver ses cartilages mais plus de force permet une meilleure maitrise des déplacements articulaires, il y a donc moins de mouvements parasites, le cartilage coulisse mieux, frotte moins et donc s’use moins.

L’aquabike aussi appelé « santé du cartilage » est donc un sport de renforcement musculaire sans prendre de « volume » tout en brûlant les graisses.

Alors pourquoi ne joindre l’efficacité à l’esthétique ?

Conclusions : TOUS A VOS VELOS !

 

À la Une

Travaux : Pourquoi ou Comment ? Qu’est-ce qui va changer ?

Vous le savez peut-être déjà, mais début mars nous avons commencé l’aménagement d’un espace pour nos sportifs …

Mais quels seront ces changements ?

Nous vous avons concoctés une espaces tout confort comprenant :

  • 4 douches séparées
  • 6 vestiaires de changes
  • 1 coin beauté où vous pourrez vous sécher les cheveux, vous remaquiller …
  • 1 espace avec des banquettes, qui sera soit pour remettre vos chaussures ou tout simplement attendre que votre cours commence

Nous avons également entamé l’aménagement du jardin pour un confort visuel cette fois 😉

En outre, nous serons très bientôt rejoints par un kinésithérapeute qui proposera de la rééducation en cours collectifs ou encore des coachings individuels.

Une porte ouverte sera organisée prochainement une porte ouverte où des conditions exceptionnelles vous seront proposées.

Si vous désirez être invités, n’hésitez pas à vous inscrire via le formulaire ci-dessous.

Inscription

 

Le massage aux pierres chaudes

Un petit peu d’histoire

Durant les hivers rigoureux, les Amérindiens utilisaient les pierres issues des rivières, qu’ils se frottaient sur le dos ou sur tout le corps pour se réchauffer.

De nos jours, nous utilisons les pierres de basalte que nous trouvons en grand nombre sur la terre. Ces pierres issues des éruptions volcaniques ont la particularité de garder et de conduire la chaleur très longtemps.

Plus le massage est long, plus la chaleur pénètre profondément dans le tissu et plus les bienfaits en sont décuplés.

 

Quels sont les bienfaits de ce massage ?

Il augmente la circulation sanguine et permet une meilleure oxygénation des tissus favorisant ainsi l’élimination des toxines.

Il soulage les douleurs musculaires et articulaires grâce à la pénétration de la chaleur.

Il est également indiqué pour lutter contre les maux de tête dus à des tensions.

Les pierres ayant la particularité d’absorber la « mauvaise » énergie et de vous transmettre une énergie purifiée, le massage aux pierres vous débarrassera de votre stress.

 

Pour qui est-il indiqué ?

Toutes les personnes stressées, fatiguées, insomniaques ou présentant des troubles du sommeil.

Les personnes souffrant de fibromyalgie apprécieront tout particulièrement ce massage qui apaise les douleurs.

Le massage aux pierres chaudes aidera également les sportifs à détendre et soulager leurs muscles et leurs articulations.

 

Pour qui est-il déconseillé ?

Nous déconseillons fortement le massage aux pierres chaudes aux femmes enceintes ainsi qu’aux personnes souffrant de diabète, d’insuffisance respiratoire ou cardiaque.

Nous éviterons ce massage sur les personnes présentant des varices afin d’éviter l’aggravation de celles-ci.

 

Ce massage empli de chaleur et d’énergie a de nombreuses vertus thérapeutiques … usez-en et abusez-en sans aucune modération !

Comment éviter les poils incarnés?

Vous en avez marre d’avoir des poils incarnés et qui de plus sont douloureux ?
Nous avons quelques solutions à vous proposer!

En effet, un poil incarné est un poil qui a mal repoussé et qui n’a pas réussi à passer la barrière de la peau et à donc poussé sous celle-ci.

Afin des les éviter, voici quelques petites astuces :

– vous pouvez faire un gommage 1x/semaine afin de diminuer l’épaisseur de la peau et permettre au poil de sortir plus facilement

– il existe également chez Thalgo un soin spécifique anti poils incarnés, qui favorisera la poussée et percée du poil, corrigera les imperfections disgracieuses et empêchera que cela se reproduise

– et le plus important, arrêtez le rasoir !!
En effet lorsque vous vous rasez, le poil n’est pas enlevé jusqu’au bulbe, il est juste coupé au niveau de la peau, hors il reste encore quelques millimètres avant d’arriver au bulbe! C’est donc en le coupant à ras qu’il repoussera mal et sous la peau!
L’épilation permet justement d’enlever le poil et le bulbe !
C’est peut être légèrement plus douloureux mais par contre vous serez tranquilles pendant 1 mois et aurez des poils plus fins après chaque épilation.

On dit stop aux poils incarnés !!